Il existe 3 technologies pour concevoir des casques, chacune possédant des avantages et des inconvénients :


1- Les casques à coque rigide :

Leurs coques injectées sont très solides mais également plutôt lourdes.
L'absorption d'énergie lors d'un choc vertical ou latéral se fait par déformation
de la coque.

Le positionnement sur la tête s'effectue par un système de suspension en sangle, donnant une bonne ventilation mais peu de stabilité, pour un confort relatif.
Ce genre de casque est de moins en moins utilisé en sport mais il l'est encore
très souvent dans le bâtiment.

2- Les casques hybrides :

Leur coque injectée est complétée par une calotte polystyrène moulée.

Ce process hybride permet un bon compromis.
En effet, ce n'est plus la coque
seule qui, en se déformant, amortit le choc. Le polystyrène expansé en absorbant l'énergie, disperse la force du choc.

Néanmoins la protection latérale lors d'une chute ne sera pas optimale car
en général, les côtés ne sont pas doublés de polystyrène.
Ce type de casque est très intéressant pour ceux qui en font un usage intense
car il est très robuste. Il est parfait pour équiper les clubs, enfants et secours.

3 - Les casques en polystyrène :

Leur structure est intégralement moulée en polystyrène et simplement protégée par une fine couche de polycarbonate.

Ce process de fabrication rend le casque à la fois très léger et très sûr en cas de choc.

L'épaisse couche de polystyrène moulé sur toute la structure permet de disperser l'énergie dans toutes les directions en cas de choc.

Cependant leur coque fine en polycarbonate les rend plus sensibles aux chocs d'usage.

La ventilation est en général bonne et l'ergonomie du coiffant très bonne
car le positionnement se fait par une coiffe ajustable très précise.