Descente en rappel – 1 – la pose du rappel

DESCENTE EN RAPPEL – 1 – La pose du rappel

La descente en rappel

Descendre en rappel c’est se laisser glisser le long de la corde fixée au relais, le grimpeur contrôle sa descente grâce au frein dans lequel coulisse la corde et qui est relié à son harnais. La corde passée en double dans l’ancrage est ensuite récupérée en la faisant glisser par une traction sur un des deux brins.

En falaise les relais sont pourvus au minimum de 2 points reliés par une chaîne, la corde est passée dans un maillon rapide ou un anneau métallique.
Le rappel, sous des aspects de simplicité et de séquence ludique, fait partie des instants à haut risque dans la pratique de l’escalade. Un apprentissage sur une seule longueur de corde est indispensable pour un débutant.

1- pose du rappel

Jonction des 2 brins de corde et passage de la corde dans le relais

Deux nœuds simples à la suite garantissent une résistance maximale et un encombrement réduit. Laisser environ 20 à 30 centimètres de corde après le nœud. Véritable coinceur sur des fissures ou des rebords, le double nœud de pêcheur est à proscrire absolument.

Un seul nœud peut-être insuffisant selon les diamètres des cordes, les traitements pouvant aussi favoriver un glissement surtout sur les cordes neuves.

Placer le nœud dessus le maillon de manière à ce que le nœud ne soit pas contre le rocher.

 

il ne peut y avoir deux cordes dans un maillon. Dans le cas contraire, la première couperait par brûlure la seconde très rapidement lors du rappel de corde.

Lovage et lancement de la corde:

La meilleure méthode est de lover séparément chaque brin du rappel en partant du milieu. On love la corde en « oreilles de cocker » et non pas en rond . On évite ainsi le passage des anneaux les uns dans les autres ce qui donnerait un tas de nœuds inextricables.

 

Saisir ensuite l’écheveau de corde par son milieu
Il ne reste plus qu’à lancer la corde tenue par le milieu de l’écheveau, si vous avez suivi toutes les étapes elle devrait se dérouler comme dans les films !

Le nœud en bout de corde

Le nœud en bout de corde est une précaution à prendre dans les cas suivants :
-vous ne connaissez pas exactement l’emplacement du prochain relais, ou vous n’êtes pas sur de la longueur du rappel. C’est le cas du tout premier rappel dans une ligne qui n’utilise pas les relais de la voie de montée
-vous descendez de nuit, dans un orage ou dans un épais brouillard et le manque de visibilité peut vous faire rater l’emplacement du relais et pire vous masquer le bout de la corde
-pour une raison quelconque vous n’avez pas d’auto-assurance possible pendant le rappel.
-bien que la longueur disponible de rappel soit suffisante, les deux cordes n’ont pas la même longueur. Dans ce cas nouer les cordes ensemble un mètre avant l’extrémité de la plus courte.
Ce nœud en bout de corde peut-il poser un problème ?
La corde peut se coincer plus facilement dans une fissure. Sous le relais inférieur, ou à l’horizontal de la ligne de la descente en cas de vent, cela peut devenir très problématique. Il faudra souvent peser le pour et le contre avec un ratio bien cruellement incertain pour dire si le remède sera ou non pire que le mal !

Beal eXperience