Pose d’une moulinette – manœuvre du maillon rapide

Une fois parvenu au sommet de la voie, il faut en redescendre ! La manœuvre consiste à passer la corde dans le maillon ou l’anneau métallique relié à la chaîne du relais et à se laisser descendre sous le contrôle de l’assureur. Durant la descente, le grimpeur récupère les dégaines ou bien les laisse en place pour un autre grimpeur qui effectuera la voie assuré en moulinette.
Sous une apparence simple c’est une opération qui se déroule loin au dessus du sol et pour celà l’erreur est interdite.

-Jamais de moulinette sur autre chose qu’un anneau métallique, le frottement de la corde sous charge dans un anneau de sangle ou de cordelette sectionne presque instantanément l’anneau.
-Il ne peut y avoir qu’une seule corde dans un maillon. Dans le cas contraire, la première couperait par brulure la seconde très rapidement.
-Même si vous connaissez la longueur de la voie et que votre corde est suffisamment longue toujours faire un nœud à un mètre du bout de la corde côté assureur,  une corde trop courte est une source permanente d’accidents graves

Le matériel :

Longe Dynaclip 50 cm  et  Mousqueton de sécurité et mousqueton Twin auto Belay

Détail de la manœuvre « du maillon rapide »

Communément admise comme étant la plus sûre, cette méthode permet au grimpeur de ne jamais être décordé pendant la manœuvre. L’assureur ne retire JAMAIS la corde du frein d’assurage et reste vigilant.

  • Se vacher sur le relais avec la longe munie d’un mousqueton à verrouillage. Prévenir l’assureur.
  • Prendre une boucle de corde et la passer dans le maillon en la faisant ressortir vers soi.
  • Effectuer une queue de vache, nœud simple ou en huit.
  • Relier la queue de vache au pontet du baudrier avec un mousqueton de sécurité.
  • Demander à l’assureur de mettre la corde en tension.
  • Défaire le nœud d’encordement du baudrier et tirer le brin libre de corde à travers le maillon
  • Vérifier à nouveau que l’assureur est prêt.
  • Déclipper la longe du relais et se laisser descendre.

Il est fondamental pour sa sécurité que le leader informe et sollicite son assureur tout au long des étapes par des ordres simples. Les longs discours sont propices à des incompréhensions.

Variante de la manœuvre décrite :
Il est parfois conseillé—enseigné—de ne pas descendre attaché seulement sur le mousqueton à vis mais de refaire son nœud d’encordement.
Si cela se justifie pour un grimpeur qui souhaitera refaire des passages de la voie au cours de sa descente, ce peut-être au contraire une complication source de danger : refaire son nœud suspendu au relais n’est pas simple pour tout le monde, en particulier pour un débutant.

Sur le même thème :

Beal eXperience