Machard pour encordement sur glacier

La progression sur glacier prévoit l’éventualité d’une chute en crevasse. Au cours de leur progression les alpinistes peuvent être amener à modifier la longueur de la corde entre eux. En cas de chute dans une crevasse de l’un d’eux, l’alpiniste resté en surface devra accomplir différentes manœuvres pour venir en aide à son compagnon tout en se déplaçant avec un assurage sur la corde qu’il aura fixée au moyen d’un corps-mort. Pour ce faire un encordement sur un nœud auto-bloquant pouvant être déplacer rapidement comporte une multitude d’avantages.

ATTENTION : cet encordement sur un nœud de Machard ne convient que pour les situations de progression 
où la chute possible restera toujours inférieure ou égale à une chute de facteur 1
Démarrer le Machard avec l’extrémité libre de l’anneau dans le mousqueton
Entourer la corde avec l’anneau du maximum de tours possible, s’arrêter avant la gaine plastique protégeant la couture. Les tours doivent être bien serrés autour de la corde.
Passer enfin l’anneau dans le mousqueton puis faire repasser les derniers tours effectués par dessus les autres.
Les derniers tours effectués repassent par dessus l’ensemble. Il faut « organiser » le Machard afin que la corde puisse coulisser dedans tout en conservant une réactivité maximale du Machard, c’est à dire qu’il se bloque dès lors qu’une traction est effectuée sur la corde.

Beal eXperience