Encordement sur un glacier

L’encordement pour une progression sur un glacier peut se faire avec des nœuds autobloquants. Dans une cordée de trois l’alpiniste en milieu de cordée peut se déplacer sur la corde. Les deux autres sont prêts à opérer un sauvetage de l’un ou l’autre en cas de chute dans une crevasse. On utilise l’encordement en N, c’est à dire que l’encordement se fait sur le tiers médian de la longueur de la corde, le leader et le dernier de la cordée conservent chacun un tiers de réserve de la corde.

ATTENTION : cet encordement sur un nœud de Machard ne convient que pour les situations de progression où la chute possible restera toujours inférieure ou égale à une chute de facteur 1

Le leader et le dernier de la cordée disposent de la réserve de corde placée dans un Rope-Out à l’intérieur du sac, l’alpiniste en milieu de cordée est lié à la corde par un encordement en téléphérique sur un Marchard.
Encordement du leader : Machard avec Jammy 60 serré sur Twin-Guide (mousqueton double doigts et unidirectionnel) , queue de vache derrière le mousqueton
Encordement de l’alpiniste en milieu de cordée sur Machard avec Jammy 60 cm et mousqueton Twin-Guide
Le dernier de cordée avec un dispositif identique à celui du leader, et la réserve de corde dans le Rope Out.

Beal eXperience